Le catalogue des Éditions de l'EFEO, riche d'environ 600 titres, propose des publications portant sur l'Asie, depuis l'Inde jusqu'au Japon, et couvrant un large spectre disciplinaire en sciences humaines et sociales (archéologie, histoire, anthropologie, littératures, philologie, etc.).
Ces publications, si elles s'adressent d'abord à la communauté scientifique, intéressent également un public attiré par les civilisations et sociétés d'Asie.

D’un empire, l’autre

Premières rencontres entre la France et le Japon au XIXe siècle

François LACHAUD, Christophe MARQUET, Michel WASSERMAN, Cécile SAKAI, Martin NOGUEIRA RAMOS, NOMURA Keisuke, NAKATSU Masaya , TERAMOTO Noriko, Thomas P. Barrett

Collection : Études thématiques

Numéro de collection: 33

Éditeur: Lachaud (François), Nogueira Ramos (Martin)

Édition: EFEO

Année de parution: 2021

Statut : A paraître

40,00

ISBN-13 : 9782855392714

ISSN : 1269-8067

Largeur : 18.5 cm

Hauteur : 27.5 cm

Nombre de pages : 402

Distributeur : EFEO Diffusion, EFEO Kyoto

Géographie : Japon

Langue : Français

Lieu : Paris

Support : Papier

Description :

18.5 x 27.5 cm, 402 p., Ill., français

En savoir plus Lire moins
A paraître
Ce article a été ajouté au panier

Résumé

Au début des années 1800, les Japonais apprennent avec stupeur l’existence d’un empire en constante expansion dirigé par un certain Napoléon alors que les orientalistes parisiens commencent à réunir des livres sur cet archipel de l’autre bout du monde. La circulation de l’information établit une forme de « diplomatie de l’esprit ». À l’orée du XXe siècle, une nouvelle ère a déjà commencé : Japonais et Français ont établi des relations officielles depuis un demi-siècle et se côtoient désormais sur l’échiquier politique international. D’un empire, l’autre parcourt le premier siècle des contacts (indirects puis directs) entre la France et le Japon. Alors que les ombres d’un ancien monde se voient congédiées de la scène de l’histoire, la marche des temps modernes apparaît inexorable. Les auteurs de ce volume ont délibérément choisi d’explorer des thématiques différentes de celles souvent associées aux relations bilatérales telles que l’histoire diplomatique stricto sensu ou encore le succès du japonisme. Ils visent à interroger ce qui caractérise d’ordinaire les premières rencontres – l’espoir et l’incompréhension, le dialogue et la crainte, l’imaginaire et le réel – et éclairer ainsi des facettes méconnues de la relation franco-japonaise.

Table des matières

Cécile SAKAI
Préface

Martin NOGUEIRA RAMOS
Introduction générale. Imaginaires et réalités des relations nippo-françaises au XIXe siècle

Christophe MARQUET
Habent sua fata libelli. L’introduction des livres japonais en France dans la première moitié du XIXe siècle et leur influence sur l’orientalisme

François LACHAUD
Quand le Japon découvrait Napoléon : vies et images de l’Empereur de la fin du shogunat à Meiji

NOMURA Keisuke 野村啓介
La représentation diplomatique du Second Empire et le régime politique du Japon : regards sur le micado et le taïcoun

NAKATSU Masaya 中津匡哉
Du mythe à l’histoire : le séjour au Japon de Jules Brunet (janvier 1867-juin 1869)

Martin NOGUEIRA RAMOS
Entre la France et le Japon, entre l’enfer et le paradis : les premiers convertis au catholicisme (1865-1875)

TERAMOTO Noriko 寺本敬子
Les sociétés scientifiques à l’aube des relations franco-japonaises : réflexions sur le cas de la Société de langue française

Thomas P. BARRETT
Un pont entre les mondes : les diplomaties de l’ombre de Halliday Macartney au temps de la guerre franco-chinoise

Michel WASSERMAN
Le chien du jardinier : le Japon vu par Paul Claudel (1868-1955), consul de France dans l’empire des Qing

François LACHAUD
Aubes et crépuscules : en guise de postface

Archives
Bibliographie
Index nominum
Résumés / Abstracts / 要旨
Auteurs / Authors / 執筆者紹介

À propos de la collection

Études thématiques

Les auteurs suivront les recommandations, télécharger : Feuille de style [PDF 602 Ko].

À propos de l'éditeur

Lachaud (François)

François Lachaud est directeur d’études à l’École française d’Extrême-Orient. Ses recherches portent sur l’histoire de l’art et du bouddhisme japonais ainsi que sur les échanges diplomatiques et culturels en Asie orientale aux époques prémoderne et moderne (XVIIe-XXe siècle). Il est l’auteur de La Jeune fille et la Mort (IHEJ, 2006), du Vieil Homme qui vendait du thé (Cerf, 2010), et a dirigé plusieurs ouvrages parmi lesquels Légitimités, légitimations : la construction de l’autorité au Japon (EFEO, 2005), Empires éloignés : l’Europe et le Japon (XVI e-XIX e siècle) (EFEO, 2010), Jizō, divinité japonaise (Talmart, 2012) et Empires en marche : rencontres entre la Chine et l’Occident à l’âge moderne (XVI e-XIX e siècle) (EFEO, 2017). Il a par ailleurs participé à l’organisation de plusieurs expositions, dont Yôkai : bestiaire du fantastique japonais (Paris, MCJP, 2005), Destination Japon : sur les pas de Guimet et Claudel (Lyon, Muséum, 2005), Kiyochika: Master of the Night (Washington, Arthur M. Sackler Gallery, 2014), et Kunihiko Moriguchi : vers un ordre caché (Paris, MCJP, 2016)

Nogueira Ramos (Martin)

Martin Nogueira Ramos est maître de conférences en études japonaises à l’École française d’Extrême-Orient et responsable du centre EFEO de Kyōto. Ses recherches de doctorat portaient sur le crypto-christianisme et le catholicisme japonais au XIXe siècle. Il travaille actuellement sur la diffusion et l’enracinement du catholicisme dans la société locale du Kyūshū aux XVIe et XVIIe siècles. Récemment, il a publié : La Foi des ancêtres : chrétiens cachés et catholiques dans la société villageoise japonaise (XVII e-XIX e s.) (CNRS éditions, 2019), « Renier sa foi sans perdre son âme. Les catholiques japonais au début de la proscription (XVIIe s.) » (Cahiers d’études des cultures ibériques et latino-américaines 5, 2019), et « The Monk and the Heretics: A Reappraisal of Sessō Sōsai’s Anti-Christian Documents (Mid-Seventeenth Century) » (Japan Review 35, 2020).

Livres similaires