Le catalogue des Éditions de l'EFEO, riche d'environ 600 titres, propose des publications portant sur l'Asie, depuis l'Inde jusqu'au Japon, et couvrant un large spectre disciplinaire en sciences humaines et sociales (archéologie, histoire, anthropologie, littératures, philologie, etc.).
Ces publications, si elles s'adressent d'abord à la communauté scientifique, intéressent également un public attiré par les civilisations et sociétés d'Asie.

The Hybridity of Buddhism

Contemporary Encounters between Tibetan and Chinese Traditions in Taiwan and the Mainland

Fabienne Jagou, Cécile CAMPERGUE, Sarah E. FRASER, Cody R. BAHIR, Ester BIANCHI, Magdalena Maria TUREK, HUANG Ying-chieh, HSIAO Chin-sung

Collection : Études thématiques

Numéro de collection: 29

Éditeur: Jagou (Fabienne)

Édition: EFEO

Année de parution: 2018

Statut : Disponible

40,00

ISBN-13 : 978 2 85539 149 6

ISSN : 1269-8067

Largeur : 18.5 cm

Hauteur : 27.5 cm

Nombre de pages : 236

Distributeur : EFEO Diffusion

Géographie : Taïwan

Langue : Anglais

Lieu : Paris

Support : Papier

Description :

ill.

En savoir plus Lire moins
Ce article a été ajouté au panier

Résumé

Les articles rassemblés dans ce volume sont le résultat d’un projet de recherche de trois ans intitulé « Pratiques du bouddhisme tibétain à Taïwan » (2012-2015), soutenu par la fondation Chiang Ching-kuo pour les échanges scientifiques internationaux. Dans le but de contribuer aux études portant sur la globalisation des religions, ce volume adopte le concept de l’hybridité comme principal modèle d’analyse des continuités et des ruptures dans les pratiques du bouddhisme tibétain, à la fois au niveau global et en interaction avec les traditions religieuses locales des sociétés taiwanaise et chinoise. L’hybridité permet aux traditions culturelles (celles religieuses et matérielles tibétaines) de recruter de nouveaux adhérents (principalement Han) et d’être reconnues localement, régionalement et mondialement en tant que nouvelles formes de religiosité distinctes émergentes. Les essais se concentrent sur les acteurs chinois, taïwanais ou tibétains à l’origine de ces hybridités et examinent les stratégies qu’ils adoptent afin d’être reconnus comme des maîtres légitimes du bouddhisme tibétain.

Table des matières

Sommaire
 
Introduction
Fabienne JAGOU
 
Le bouddhisme tibétain à Taïwan : observations socio-logiques préliminaires
Cécile CAMPERGUE
 
Tibetan Buddhist Temples in Taiwan: An Exploration of Transnational Religious Architecture
Sarah E. FRASER
 
Tibetan Relics in Taiwan: A Link between Past, Pre-sent, and Future
Fabienne JAGOU
 
Reformulating the Appropriated and Relinking the Chain: Challenges of Lineage and Legitimacy in Zhen-yan Revivalism
Cody R. BAHIR
 
Teaching Tibetan Buddhism in Chinese on behalf of Mañjuśrī: “Great Perfection” (dzokchen / dayuanman 大圓滿) and Related Tantric Practices among Han Chinese and Taiwanese Believers in Sertar and Beyond
Ester BIANCHI
 
The Contemporary Revival of the Barom Kagyü School in Kham
Magdalena Maria TUREK
 
Spirit-Possession: Identities of a Master and the Rise of a Karma Kagyü Monastery in Taiwan
HUANG Ying-chieh
 
The Academic Contributions of Ouyang Wuwei Lama (1913–1991): A Disciple’s Testimony
HSIAO Chin-sung
 
Bibliography
Index
Abstracts / Résumés / 摘要
Authors / Auteurs

À propos de la collection

Études thématiques

Les auteurs suivront les recommandations, télécharger : Feuille de style [PDF 602 Ko].

À propos de l'éditeur

Jagou (Fabienne)

Membre de l'EFEO depuis 2000

Après avoir obtenu un D.E.A. en Langue et Civilisation chinoises à l'Université Paris-VII (1991), Fabienne Jagou obtient le diplôme supérieur de langue tibétaine de l'INALCO (1995). En 1999, elle soutient une thèse de doctorat en histoire sur le 9e Panchen Lama (1883-1937), préparée sous la direction de Pierre-Etienne Will, Professeur au Collège de France, à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales. Cette recherche reçoit le prix de la fondation taiwano-française pour l'Education et la Culture en 2000. Devenue membre de l'EFEO en 2000, elle est affectée à l'antenne de Taipei de décembre 2001 à août 2007. Depuis la mi-2007, affectée à Paris, elle poursuit des recherches sur les relations politiques et culturelles entre la Chine et le Tibet à l’époque moderne.

Dans la continuité de sa thèse de doctorat, elle s’intéresse à la perénnité des enseignements tibétains transmis à des disciples chinois, en Chine ou au Tibet (Khams), dans les années 30. A ce titre, elle dirige un projet collectif, soutenu par la Chiang Ching-kuo Foundation, intitulé « Practices of Tibetan Buddhism in Taiwan with a comparative analysis with the French exemple ».

Ses recherches s’orientent également vers une étude philologique des relations sino-tibétaines au sens large à travers l’analyse :

a) des règlements administratifs mandchous à appliquer au Tibet écrits en tibétain (XVIIIe siècle). Cette recherche est menée dans le cadre du projet franco-allemand ANR-DFG « Histoire sociale des sociétés tibétaines du XVIIe au XXe siècle (SHTS), coordonné par Charles Ramble (EPHE) et Peter Schwieger (Université de Bonn) ;

b) des toponymes chinois utilisés pour définir le territoire tibétain (XVIIIe-XXe siècle). Cette recherche s’inscrit dans le projet « Territories, Communities and Exchanges in the Sino-Tibetan Kham Borderlands (China) », financé par le European Research Council (ERC), Support for frontier research (SP2-Ideas), coordonné par Stéphane Gros, UPR 299, Centre d’études himalayennes du CNRS.

Fabienne Jagou a commencé par enseigner l’histoire des relations sino-tibétaines à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes à Paris (de 2008 à 2010). Elle se concentre maintenant sur des enseignements de Licence sur l’histoire de la Chine et celle du Tibet à l’Université de Savoie à Chambéry (depuis 2009) et sur d’autres de Master de Science Politique Asie Orientale contemporaine organisés par l’Institut d’Asie Orientale à l’Ecole normale supérieure de Lyon et à l’Institut d’Etudes Politiques de Lyon (depuis 2010).

Elle est membre associée au Centre de recherches sur les civilisations de l’Asie orientale (UMR 8155) et au Centre d’études himalayennes (UPR 299) du CNRS.

Elle est membre élue de la Commission de recrutement de l’EFEO (2012-2015), membre désignée du Conseil scientifique de l’Institut d’Etudes Tibétaines du Collège de France (2010-2014) et co-responsable de l’unité « Systèmes de pensée et pratiques : diffusion, échange, adaptation » (2012-2017) de l'EFEO.

Livres similaires