Le catalogue des Éditions de l'EFEO, riche d'environ 600 titres, propose des publications portant sur l'Asie, depuis l'Inde jusqu'au Japon, et couvrant un large spectre disciplinaire en sciences humaines et sociales (archéologie, histoire, anthropologie, littératures, philologie, etc.).
Ces publications, si elles s'adressent d'abord à la communauté scientifique, intéressent également un public attiré par les civilisations et sociétés d'Asie.

The Brahmayāmalatantra or Picumata

Volume I: Chapters 1–2, 39–40 & 83. Revelation, Ritual, and Material Culture in an Early Śaiva Tantra

Shaman HATLEY

Collection : Collection Indologie

Numéro de collection: 133

Éditeur: Hatley (Shaman)

Édition: EFEO, Institut français de Pondichéry (IFP)

Année de parution: 2018

Statut : Se renseigner auprès de l'éditeur

70,00

ISBN-13 : 9782855392318

ISSN : 0073-8352

Largeur : 17.5 cm

Hauteur : 25 cm

Poids : 1.339 kg

Nombre de pages : 708

Distributeur : EFEO Diffusion, EFEO Pondichéry Contact : shanti@efeo-pondicherry.org

Géographie : Inde

Langue : Anglais, Sanskrit

Lieu : Pondichéry

Support : Papier

Description :

XII+696, relié

En savoir plus Lire moins
Ce article a été ajouté au panier

Résumé

Le Brahmayāmala, connu également sous le nom de Picumata, est l’un des plus anciens tantra d’obédience śākta (centré sur le culte des divinités féminines), ses strates les plus anciennes pouvant dater du VII e ou VIII e siècle de notre ère. Quoiqu’il ait été longtemps plongé dans l’oubli, il s’agit d’un document essentiel à la compréhension de l’histoire ancienne des traditions tantriques. Cette oeuvre monumentale, qui s’étend sur plus de douze mille stances réparties en 104 chapitres, nous est parvenue dans un précieux manuscrit népalais datant du XI e siècle, lequel constitue la source principale de la présente édition critique. Faisant suite au volume 2 du Brahmayāmala édité par Csaba Kiss et publié dans la même collection, ce volume inclut la première édition et la traduction annotée de cinq chapitres de l’ouvrage. Le texte lui-même est précédé d’études spécialisées de thèmes traités dans ces chapitres, tels que les conceptions de la révélation et du canon propres au tantrisme śivaïte, l’histoire des rites de copulation, la mythologie de Bhairava, ainsi que l’iconographie et le symbolisme du bâton coiffé d’un crâne (khaṭvāṅga). À l’instar d’autres textes publiés dans la collection Early Tantra, cette étude du Brahmayāmala contribue à renouveler notre connaissance du śivaïsme tantrique et plus généralement de la religion dans l’Inde du début de la période médiévale.

Notes

Commander à l'adresse suivante :

shanti@efeo-pondicherry.org

À propos de la collection

Collection Indologie

Les éditions critiques et traductions de sources primaires jusqu'ici inédites qui constituent les principaux résultats de notre stimulant projet « Early Tantra » sur le tantrisme ancien ont commencé à paraître dans la présente collection.
Avec cette sous-collection, lancée en 2015 au sein de la « Collection Indologie », nous publions les résultats d'un projet franco-allemand financé de 2008 jusqu'en 2011 par l'Agence Nationale pour la Recherche et la Deutsche Forschungsgemeinschaft. Le nom de la sous-collection reflète le titre de ce projet : « Early Tantra: Discovering the interrelationships and common ritual syntax of the Śaiva, Buddhist, Vaiṣṇava and Saura traditions ». Notre but était d'étudier les relations entre les traditions tantriques à travers des sources fondamentales, que nous éditons pour la première fois. Les trois premiers volumes sont parus au cours de l'été 2015.
Ce volume vient les compléter en rassemblant les fruits, directs et indirects, des intenses discussions qui animèrent les ateliers du projet. En introduction est proposée une synthèse de nos découvertes concernant la « syntaxe rituelle commune » des plus anciens ouvrages connus des traditions tantriques, en particulier le Mañjuśriyamūlakalpa, du côté bouddhique, et la Niśvāsatattvasaṃhitā, du côté du shivaïsme. Sept autres contributions, par Dominic Goodall, Peter Bisschop, Judit Törzsök, Diwakar Acharya, Anna A. Ślączka, Libbie Mills et Péter-Dániel Szántó, apportent des lumières sur des sujets variés : les tattvas shivaïtes et leur évolution, les temples aux yoginīs, les divinités-alphabets, un traité ancien de magie liée aux serpents, les enseignements iconographiques des pratiṣṭhātantras anciens, les implications de l'emploi du système de la bhūtasaṅkhyā et un fragment de sādhana tantrique bouddhique.

À propos de l'éditeur

Hatley (Shaman)

Après une formation initiale au Goddard College de Washington jusqu’en 1998, Shaman Hatley s’est consacré aux études indiennes et à l’histoire des religions à l’université de Pennsylvanie, et a soutenu sa thèse de doctorat en 2007 sous la direction d’Harunaga Isaacson. Il a enseigné à Montréal à l’université de Concordia de 2007 à 2015, et est actuellement professeur (Associate Professor) d’études asiatiques et d’histoire des religions à l’université du Massachusetts, Boston. Ses recherches portent principalement sur le śivaïsme tantrique, le yoga, ainsi que sur le culte des divinités féminines dans l’Inde des débuts de la période médiévale.

Livres similaires