acheter differine sans ordonnance, cialis acheter sur internet, glucophage achat, lamisil en ligne, acheter kamagra oral jelly france, acheter clomid en pharmacie sans ordonnance

Le catalogue des Éditions de l'EFEO, riche d'environ 600 titres, propose des publications portant sur l'Asie, depuis l'Inde jusqu'au Japon, et couvrant un large spectre disciplinaire en sciences humaines et sociales (archéologie, histoire, anthropologie, littératures, philologie, etc.).
Ces publications, si elles s'adressent d'abord à la communauté scientifique, intéressent également un public attiré par les civilisations et sociétés d'Asie.

Légitimités, légitimations

La construction de l'autorité au Japon

Collection : Études thématiques

Numéro de collection: 16

Éditeur: Lachaud (François), Bouchy (Anne), Carré (Guillaume)

Édition: EFEO

Année de parution: 2005

Statut : Disponible

45,00

ISBN-13 : 978-2-85539-652-1

ISSN : 1269-8067

Largeur : 18,5 cm

Hauteur : 27,5 cm

Poids : 0,9 kg

Nombre de pages : 320

Distributeur : EFEO Diffusion

Géographie : Japon

Langue : Français

Lieu : Paris

Support : Papier

Description :

317 p., 27,5 cm

En savoir plus Lire moins
Ce article a été ajouté au panier

À propos de la collection

Études thématiques

Les auteurs suivront les recommandations, télécharger : Feuille de style [PDF 602 Ko].

À propos de l'éditeur

Lachaud (François)

Ussel, 1967

Membre de l'EFEO depuis 2000

François Lachaud est directeur d’études à l’École française d’Extrême Orient où il occupe la chaire Bouddhisme et civilisation japonaise et enseigne à la Section des sciences religieuses de l’École pratique des hautes études (Bouddhisme japonais). De 2001 à 2007, il a été responsable du Centre de l'EFEO à Kyoto, puis de 2008 à 2010 directeur des études de l'établissement. History of art senior fellow à la Smithsonian Institution (2011-2013) à Washington, affecté auprès de la Freer Gallery of Art et de l’Arthur M. Sackler Gallery. Il a également été professeur invité à l'Institut de recherches en sciences humaines de l'Université de Kyōto (2014) ; institution dont il est membre associé depuis 2004. Il est professeur invité à l'université de Nagoya à l'automne 2015.
François Lachaud est lauréat du Prix Stanislas Julien (2006) et, depuis 1994, professeur agrégé de langue et civilisations japonaises.
Avant de soutenir son doctorat en études japonaises, il a d'abord fait des études de littérature anglaise (époques médiévale et début de l'époque moderne) à l'université d'Oxford et à Paris (MLitt  et DEA) ainsi de la linguistique historique (langues germaniques et celtiques), toujours à Oxford et Paris.

Bouchy (Anne)

Directrice d'études à l'École française d'Extrême-Orient (EFEO)
Unité de recherche EFEO : Systèmes de pensées et pratiques : diffusion, échange, adaptation

Ethnologue, dont les recherches sont centrées depuis 1972 sur la société japonaise, Anne Bouchy est entrée à l'EFEO en 1994 ; elle est responsable depuis 2002 d'enseignement et de formation à la recherche en ethnologie du Japon dans le cadre de l'École doctorale de l'Université de Toulouse le Mirail et de l'EHESS.

Partie pour le Japon en 1972, après des études d'ethnologie en France et une maîtrise spécialisée d'ethnologie, elle y réside en permanence jusqu'en 1988. Elle reçoit une formation en ethnologie et ethnologie historique du Japon à l'université japonaise où elle enseigne ensuite cette discipline, et dans le cadre de travaux de terrain collectifs et individuels. Cette double approche de la discipline et l'immersion dans une société asiatique en profonde transformation dans ces années 1970, conduisent alors l'ethnologue européen à reconsidérer aussi ses propres méthodes de travail et ses objectifs. La question des rapports de l'ethnologie et de l'histoire, notamment, est à l'ordre du jour dans ce pays détenteur d'une longue tradition de l'histoire écrite, qui découvre alors l'apport du courant des Annales. Ensuite, la confrontation entre l'héritage des folkloristes, les nouvelles études d'ethnologie du Japon et celles de l'anthropologie japonaise inspirées par les recherches occidentales abondamment traduites, incite chercheurs japonais et non japonais à rechercher des méthodes et des convergences nouvelles. Enfin la remise en question de la vision consensuelle d'un Japon « continental », rizicole et socialement homogène, qu'engage alors tout un nouveau courant de la recherche japonaise, est un stimulant pour le réexamen des objets et des problématiques.
Dans ce contexte, Anne Bouchy oriente principalement ses travaux sur le fait religieux, notamment le shugendô (voie des pouvoirs acquis par l'ascèse dans les montagnes), les cultes oraculaires et leurs spécialistes, l'univers religieux des gens de mer, ainsi que sur les communautés locales. Un ouvrage en japonais sur la tradition de l'abandon du corps (Shashin gyôja Jitsukaga no shugendô [Le shugendô de Jitsukaga, ascète de l'abandon du corps], 1977), de nombreux articles dans cette même langue, des interventions orales et des travaux en équipe jalonnent son dialogue avec les chercheurs japonais. Les résultats de ses travaux font aussi l'objet de présentations en français et en anglais avec un DEA, un doctorat en études extrême-orientales en 1980 à Paris-VII (Tokuhon, ascète du nenbutsu - Dans le cadre d'une étude sur les religieux errants de l'époque d'Edo, EPHE, Ve section, 1983) et des articles. De retour en France, elle publie Les oracles de Shirataka - ou la sibylle d'Osaka : vie d'une femme spécialiste de la possession dans le Japon du XXe siècle (Prix Alexandra David-Neel 1993).
Dans le cadre de l'EFEO, elle organise à partir de 1994 plusieurs programmes franco-japonais de recherche pluridisciplinaire : 1995-1999 : « Identités, marges, médiations » ; 2000 - 2003 : « Légitimités, légitimations » ; 2004 - 2012 : « Entre ‘dehors' et ‘dedans' : les dynamiques socioculturelles au Japon » - travail de terrain collectif dans une commune du nord de Kyûshû avec les membres de l'équipe franco-japonaise et des étudiants de l'UTM, dont la publication des résultats est prévue sous forme d'un volume d'articles édité par A. Bouchy comme numéro spécial des Cahiers d'Extrême Asie (EFEO-Kyôto) ; depuis 2013, lancement d'un nouveau programme « Rapports à l'environnement dans les mégalopoles et les communautés locales japonaises contemporaines ». Depuis 2005, en coordination avec le Center of Excellence de l'université de Tôkyô (COE), elle participe au programme de recherche « Etudes sur la mort et la vie » et co-organise plusieurs colloques internationaux réunissant au Japon et en France les enseignants chercheurs d'universités japonaises, de l'EFEO, de l'université de Toulouse le Mirail, du CNRS.

Livres similaires