Le catalogue des Éditions de l'EFEO, riche d'environ 600 titres, propose des publications portant sur l'Asie, depuis l'Inde jusqu'au Japon, et couvrant un large spectre disciplinaire en sciences humaines et sociales (archéologie, histoire, anthropologie, littératures, philologie, etc.).
Ces publications, si elles s'adressent d'abord à la communauté scientifique, intéressent également un public attiré par les civilisations et sociétés d'Asie.

Histoire de Barus III : Regards sur une place marchande de l'océan indien (XIIe-milieu du XVIIe s.)

Collection : Lain-Lain

Numéro de collection: 13

Éditeur: Perret (Daniel), Surachman (Heddy)

Édition: EFEO - Coéditions, Association Archipel (Cahier d'Archipel 38)

Année de parution: 2009

Statut : Épuisé

0,00

ISBN-13 : 978-2-85539-112-0 / 978-2-910513-58-0

Distributeur : EFEO Diffusion

Géographie : Indonésie

Langue : Français

Lieu : Paris

Support : Multi support

Description :

701 p., ill., cartes, 30 cm. + 1disque optique numérique (537 images Jpeg)

En savoir plus Lire moins
Épuisé
Ce article a été ajouté au panier

Résumé

La popularité de Barus, sur la côte ouest de Sumatra Nord, est depuis longtemps associée au commerce du camphre de l'arrière-pays et au grand poète mystique Hamzah Fansuri. Alors que les deux précédents volumes de cette série ont été consacrés principalemet à l'histoire de cette place marchande entre le IXe et le XIe siècles, le présent ouvrage livre la pierre la plus récente dans l'édifice de connaissances sur l'histoire de Barus entre le XIIIe et le milieu du XVIIe siècle.

Cette publication regroupe seize études basées sur des données archéologiques et épigraphiques, ainsi que sur des sources diverses d'origines locale et étrangère. Douze contributions sont relatives au programme de recherches archéologiques réalisé entre 2001 et 2005 par l'École française d'Extrême-Orient en coopération avec le Centre National pour la Recheche et le Développement Archéologique d'Indonésie.

L'ouvrage présente les principaux résultats des prospections et des sondages, un essai sur l'évolution spatiale des implantations de la région, ainsi qu'un abondant catalogue du matériel. Il inclut également deux études menées en laboratoires sur quelques 200 objets, un essai sur l'histoire de l'art funéraire musulman de Barus entre le milieu du XIVe siècle et le milieu du XX siècle, accompagné de lectures d'inscriptions arabes inédites, auxquels il convient d'ajouter la première édition d'un texte local concernant l'histoire de Barus, ainsi qu'une étude épigraphique sur une inscription tamoule du XIIIe siècle, retrouvée dans le territoire voisin d'Aceh

Enfin, toutes ces données sont exploitées ici afin de proposer une synthèse sur certains aspects de l'histoire de Barus, en particulier l'identification et la dynamique des implantations, leur organisation générale, divers aspects de la culture matérielle et de la vie sociale, les composantes et l'évolution du grand commerce, ainsi que les rapports non commerciaux de Barus avec le monde extérieur du Proche-Orient à la Chine.

Table des matières

Avant propos

Introduction
 
Chapitre I -  Fouilles archélogiques 
Chapitre II - L'évolution spatiale des sites d'habitats de Barus (XIIe s.- XVIIe s.)
Chapitre III - Grès et procelaines des sites de Barus postérieurs à Lobu Tua
Chapitre IV - Poteries
Chapitre V - Étude géochimique des pâtes des poteries
Chapitre VI - Verbe
Chapitre VII - Compositional analysis of ancient glass fragments from North Sumatra
Chapitre VIII -  Métal
Chapitre IX - Monnaies chinoises
Chapitre X -  Terres cuites
Chapitre XI - Faune
Chapitre XII - Pierres taillées ou sculptées et objets divers
Chapitre XIII - Six siècles d'art funéraire musulman à Barus
Chapitre XIV - Le dit du sultan de Barus
Chapitre XV - A trade guild Tamil Inscription at Neusu, Aceh
Chapitre XVI - Barus: société et relations extérieures ( XIIe-milieu du XVIIe s.)

 

Les auteurs
Résumés et asbtracts
Références cité ( vol. I-III)
Index (vol. I-III)

 

 

 

À propos de l'éditeur

Perret (Daniel)

Daniel Perret commence ses recherches sur l'Asie du Sud-Est maritime en 1990 dans le cadre d'un doctorat de troisième cycle en histoire et civilisations à l'EHESS Paris, sur les déterminations et stratégies identitaires à Sumatra Nord-Est jusqu'en 1942. Peu après l'obtention de son diplôme début 1994, il est engagé à l'EFEO comme responsable de l'antenne de Kuala Lumpur en Malaisie. Il occupera cette fonction jusqu'en décembre 1999, puis de nouveau à partir de septembre 2007. Entre temps, il est responsable du centre de Jakarta de janvier 2000 à décembre 2002 et de septembre 2005 à août 2006.

Son principal domaine de recherche est l'histoire des sites d'habitat anciens de l'Asie du Sud-Est maritime et, plus généralement, l'histoire de Sumatra et de la Malaisie jusqu'à la fin du XIXe siècle. Il conduit des fouilles dans le cadre de programmes multidisciplinaires et utilise des sources écrites (littérature malaise, sources étrangères), qui permettent d'apporter de nouveaux éclairages sur des entités politiques de natures diverses. Il s'intéresse également à l'histoire des communautés originaires d'Asie du Sud qui ont fréquenté l'Asie du Sud-Est.

Daniel Perret débute ses travaux sur les sites d'habitat anciens au début des années 1990 en participant aux fouilles franco-indonésiennes du site de Banten Girang (Java Ouest) daté Xe-XVIe siècle,puis conduit des prospections sur les sites fortifiés de péninsule malaise avec le Département des Musées de Malaisie en 1994 et 1995. De 1995 à 2000, il participe à la mission archéologique franco-indonésienne de Lobu Tua (IXe-XIe siècle), dans la région de Barus, sur la côte ouest de Sumatra Nord. De 1997 à 2001, il co-dirige la mission archéologique franco-thaïe (Fine Arts Department et Université Prince of Songkla de Pattani) de Pattani, sur la côte sud-est de la péninsule thaïe. De 2001 à 2005, il co-dirige la mission archéologique franco-indonésienne (Centre National des Recherches Archéologiques d'Indonésie) de Bukit Hasang (XIIe-déb. XVIe siècle), dans la région de Barus. De 2006 à 2010, il co-dirige la mission archéologique franco-indonésienne (Centre National des Recherches Archéologiques d'Indonésie) de Si Pamutung (IXe-fin XIIIe siècle), dans la région de Padang Lawas, à Sumatra Nord. Depuis 2011, il co-dirigela mission archéologique franco-indonésienne (Heddy Surachman -Centre National des Recherches Archéologiques d'Indonésie) à Kota Cina (XIe-XIVe siècle), sur le détroit de Malacca, près de Medan, Sumatra Nord. Par ailleurs, depuis 2008 il étudie, en coopération avec le Département des Musées de Malaisie, une collection de verre provenant du site de Pengkalan Bujang (Kedah) et datée probablement des XIIe-XIIIe siècles.

Depuis 1996, Daniel Perret conduit également des recherches sur l'art funéraire musulman d'Asie du Sud-Est maritime, en particulier sur les stèles de type batu Aceh. Jusqu'en 2002, il a effectué de nombreuses prospections dans tous les Etats de la péninsule malaise en coopération avec La Fondation pour le Patrimoine de l'Etat de Johor. Ces prospections ont permis de recenser près de 500 monuments datés principalement entre le XVe et le XVIIe siècles. Il a étudié les batu Aceh de la région de Pattani, ainsi que 300 monuments funéraires de la région de Barus, qui permettent de suivre l'évolution de l'art funéraire musulman dans la région entre le milieu du XIVe et le début du XXe siècle. Il a également effectué des prospections sur des cimetières anciens du territoire d'Aceh.
 
En Indonésie, avec plusieurs collègues épigraphistes et Arlo Griffiths, Daniel Perret coordonne depuis 2002 un inventaire des inscriptions "classiques" de l'Asie du Sud-Est maritime. Dans ce domaine, en novembre 2011, il a, avec l'Association des Archéologues de Malaisie, organisé à Kuala Lumpur un atelier consacré à l'épigraphie en Asie du Sud-Est, atelier qui constitue l'étape initiale d'un état des lieux du domaine qui fera l'objet d'une publication prévue pour 2014.

Depuis 2010, Daniel Perret est éditeur-en-chef d'Archipel, revue interdisciplinaire biannuelle sur le monde insulindien.

Livres similaires