À propos - Ignacio QUIROS

Ignacio Quirós est docteur en études de l’Extrême-Orient à l’École pratique des hautes études depuis 2016. Il est l’auteur d’une thèse consacrée à l’élucidation du sens de certains termes invariables en japonais archaïque, travail qui a obtenu le Prix de thèse 2017 de la Société française des études japonaises. Actuellement il est chercheur à l’université Kokugakuin de Tōkyō, où il est rattaché au département d’études sur le Kojiki. Ses recherches portent sur la langue et la littérature japonaises archaïques. Il est l’auteur de : « Jōdai ni okeru “shì” to iu kanji to “koto” to iu yamato-go to no aida no imiteki na hedatari o megutte » 上代における「事」 という漢字と「コト」という倭語との間の意味的な隔たりをめぐって [Écarts sémantiques entre le sinogramme « shì » 事 et le mot vernaculaire « koto » dans le contexte du Japon archaïque], Nihon bunka kenkyūjo nenpō 日本文化硏究所年報, no 9, 2016, p. 103-118 ; « “Koto wo agetsurahu” to “koto-age” wa kanren suru no ka ? Nihon shoki no Jūshichijō kenpō o chūshin ni » 「コトをアゲツラフ」と「コトアゲ」は關連する のか ?—『日本書紀』の十七條憲法を中心に [Existe-t-il un rapport morphosyntaxique entre le composé « koto-age » et le syntagme « koto wo agetsurahu » en japonais archaïque ? Étude des cas de figure dans la Constitution en dix-sept articles dans le Nihon shoki], Nihon bunka kenkyūjo nenpō, no 10, 2017, p. 40-57 ; « La voix de la Nature dans le Japon archaïque », Circulaire de la Société franco-japonaise des études orientales, no 41, 2018, p. 5-63.