L'étude des contes = Gushi de yanjiu

Ce que les contes nous apprennent sur l'homme = Women zai gushi zhong xuedao de guanyu ren de zhishi

François Flahault

Collection : Histoire, archéologie et société. Conférences académiques franco-chinoises

Collection's number: 5

Editor: Bussotti (Michela)

Edition: EFEO

Publication date: 2003

Status : Out of Print

5,00

ISBN : 2-85539-625-5

Distributor : EFEO Diffusion

Language : Français, Chinois

Place : Pékin

Support : Papier

Read more Read less
Out of Print
This article has been added to the basket

Abstract

Dans la Grece ancienne, il y a deux mille cinq cents ans environ, les lettres se preoccupaient deja des mythes et des legendes. Comme les anciennes civilisations de Mesopotamie ou d'Egypte, les Grecs honoraient de multiples dieux et racontaient a leur sujet de nombreuses histoires. Les Grecs aimaient croire que dans un passe lointain, les hommes et les dieux avaient vecu plus proches les uns des autres et ils racontaient des legendes au sujet de heros - comme, par exemple, Promethee - qui n'etaient pas des dieux mais qui etaient tout de meme plus puissants que les etres humains Il aurait ete difficile aux intellectuels de l'antiquite grecque, et ensuite a ceux de l'empire romain, de rejeter entierement les croyances et les recits qui etaient intimement lies a leur culture. Cependant, il ne pouvaient pas non plus accepter tout a fait ces histoires invraisemblables et bizarres. Ils chercherent clone a se former une conception plus philosophique et plus abstraite des dieux en les debarrassant des faiblesses et des passions humaines que la mythologie leur attribuait. Ils chercherent egalement a donner un sens aux legendes apparemment absurdes qui entouraient les heros et les dieux.

Notes

Online version here

About the editor

Bussotti (Michela)

Michela BUSSOTTI holds a MA in Oriental Languages and Literatures from the University of Venice and a Doctorate from the École Pratique des Hautes Études (Paris). In 2001 she joined EFEO [Ecole Française d’Extrême-Orient] as a researcher and in 2004 she became Maître de Conferences; from 2001 to 2006, she was appointed to the EFEO center in Beijing. From the time of her doctoral research she has been focusing on the history of books. On this subject she has published extensively paying special attention to book publishing activities in central China and illustrated books of the late imperial period.

Related books