Le catalogue des Éditions de l'EFEO, riche d'environ 600 titres, propose des publications portant sur l'Asie, depuis l'Inde jusqu'au Japon, et couvrant un large spectre disciplinaire en sciences humaines et sociales (archéologie, histoire, anthropologie, littératures, philologie, etc.).
Ces publications, si elles s'adressent d'abord à la communauté scientifique, intéressent également un public attiré par les civilisations et sociétés d'Asie.

Éditeurs - Gabaude (Louis)

Burlats, 1942

Membre  de l'EFEO depuis 1980

Un service national accompli au Laos de 1964 à 1966 décide du tournant « extrême-oriental » de son existence. Il complète sa formation philosophique et théologique par une série de cours à l'École pratique des hautes études sur l'Asie du Sud-Est et sur le bouddhisme, avant de retourner au Laos, puis en Thaïlande, comme enseignant de français. Diplômé de l'EPHE et titulaire d'un doctorat de IIIe cycle, il entre à l'EFEO en 1980 et est affecté à Chiang Mai (Thaïlande), où il occupe déjà un poste d'enseignant à l'université.

Son domaine de recherche privilégié est l'histoire des idées dans le bouddhisme contemporain, avec pour objectif d'analyser comment, à partir d'une situation socio-historique donnée, les interprétations, les valeurs et les institutions bouddhistes évoluent pour tenter de répondre à des besoins nouveaux. Jusqu'à présent, l'investigation a porté sur la prédication et l'imagerie populaires.

Les textes homélitiques constituent un lieu pertinent d'analyse de la construction du système religieux opérée par la hiérarchie religieuse bouddhiste à l'usage des laïcs. Ils se trouvent en quelque sorte à mi-chemin entre le discours profane quotidien et les textes canoniques pratiquement jamais directement connus par les fidèles. Les prédicateurs, tout en tenant compte des rituels, des croyances et des soucis « mondains » de leurs ouailles, essayent de les infléchir dans un sens qui leur paraît plus conforme à leur conception du bouddhisme. Les homélies sont donc un miroir, non seulement de l'idéal visé puis imposé aux laïcs, mais également de la réalité profane, qui en conditionne l'expression d'abord et la réalisation ensuite. Quant à l'imagerie religieuse, elle peut se regarder également comme une expression privilégiée du rapport entre l'idéal et la réalité, que ce soit dans les thèmes qu'elle veut représenter, ou dans les conditions économiques de sa production.

Homélitique et imageries bouddhiques constituent un creuset où, aux influences des traditions bouddhistes d'Asie du Sud-Est, se mêlent maintenant des apports d'origine chinoise et occidentale, parfois non bouddhistes. Le jeu de ces influences peut s'analyser grâce aux corpus homélitique et iconographique qui sont de nos jours abondamment diffusés sous forme imprimée. L. Gabaude a donc constitué une importante collection de ces sources en thaï avec une documentation d'ordre général sur le bouddhisme.

La direction de l'EFEO lui ayant demandé d'alimenter la bibliothèque de Paris en publications de la Thaïlande, il a mis sur pied un système informatisé qui permet d'opérer des recherches bibliographiques sur un ensemble important de références.

L. Gabaude a assuré diverses tâches d'enseignement : un cours régulier sur le bouddhisme à l'université catholique de Lyon depuis 1989, un cours sur « l'iconographie bouddhique thaïe contemporaine » à l'Institut d'Art de la Sorbonne et un cours sur « bouddhisme et existentialisme » à l'université Silpakorn de Nakhon Pathon, Thaïlande. Il est intervenu dans des séminaires de l'EPHE, dans divers colloques et dans des émissions radiophoniques.