Le catalogue des Éditions de l'EFEO, riche d'environ 600 titres, propose des publications portant sur l'Asie, depuis l'Inde jusqu'au Japon, et couvrant un large spectre disciplinaire en sciences humaines et sociales (archéologie, histoire, anthropologie, littératures, philologie, etc.).
Ces publications, si elles s'adressent d'abord à la communauté scientifique, intéressent également un public attiré par les civilisations et sociétés d'Asie.

Convictions religieuses et engagement en Asie du Sud depuis 1850

Collection : Études thématiques

Numéro de collection: 25

Éditeur: Clémentin-Ojha (Catherine)

Édition: EFEO

Année de parution: 2011

Statut : Disponible

40,00

ISBN-13 : 978-285539-145-8

ISSN : 1269-8067

Largeur : 18,5 cm

Hauteur : 27,5 cm

Poids : 0,6 kg

Nombre de pages : 228

Distributeur : EFEO Diffusion

Géographie : Asie du Sud

Langue : Français, Anglais

Lieu : Paris

Support : Papier

Description :

227 p., 27,5 cm.

En savoir plus Lire moins
Ce article a été ajouté au panier

Résumé

Cet ouvrage examine le parcours de sept personnalités d’Asie du Sud qui justifièrent leur action publique au nom de leurs convictions religieuses durant les cent soixante dernières années. Cinq d’entre elles furent marquées par les transformations de la société à l’époque coloniale : BhudevMukherji (1827-1894), ZakaUllah (1832-1910), SwamiShraddhananda (1857-1926), Muhammad Iqbal (1877-1938) et AbulAlaMaududi (1903-1979). En Inde, après l’indépendance, le rôle dévolu à la religion comme moteur de l’engagement public prit d’autres formes, comme celles que dessinent les trajectoires du fondateur de la secte hindoue Ananda Marga, ShriShriAnandamurti (1921-1990), et de l’ancien moine jaïn ShriChitrabhanu (né en 1922). Ainsi rassemblées, ces études permettent de présenter symétriquement des formes d’engagement qu’on est peu habitué à voir se côtoyer dans un même volume parce que certaines relèvent de l’hindouisme et d’autres de l’islam ou du jaïnisme. Elles saisissent lesfaçons de penser et les attitudes des personnalités concernées en accordant une place de choix aux récits de vie et aux témoignages.

À propos de la collection

Études thématiques

Les auteurs suivront les recommandations, télécharger : Feuille de style [PDF 602 Ko].

À propos de l'éditeur

Clémentin-Ojha (Catherine)

Saigon (Vietnam), 1947

Membre de l'EFEO de 1991 à 2001

Catherine Clémentin-Ojha obtient un certificat d’études indiennes classiques (langue sanskrite) à Paris III-Censier en 1975, un diplôme de langue hindi à l’Inalco en 1976, une maîtrise ès lettres (ethnologie) en 1978, un doctorat de troisième cycle (ethnologie) en 1984 à Paris X-Nanterre, et une thèse d’habilitation à diriger les travaux à l’EHESS en 1997.

Elle intègre l’EFEO, en décembre 1991, en tant que chargée de recherche en anthropologie. Son domaine est plus particulièrement l’anthropologie religieuse de l’Inde :

– l’étude du monde hindou et des sectes du vishnouisme aux XIXe et XXe siècles (le monachisme féminin dans l’hindouisme sectaire et ses implications doctrinales et sociales ; la figure et le rôle du maître spirituel dans les sectes vishnouites ; le phénomène de la divinisation du maître spirituel ; le prosélytisme et la conversion dans l’hindouisme ; le patronage des sectes vishnouites dans le royaume de Jaipur au XIXe siècle et leur rapport avec le pouvoir séculier) ;

– l’étude du christianisme indien aujourd’hui (la situation de la communauté chrétienne indienne ; la mise en œuvre de la politique missionnaire « d’inculturation » dans l’Église catholique ; les tensions de l’institution ecclésiale écartelée entre son héritage occidental et son aspiration à s’insérer davantage dans une culture où prédominent des valeurs hindoues ; le rapport des théologiens indiens avec le Vatican).

Elle est également membre du Centre d’étude de l’Inde et de l’Asie du Sud (laboratoire CNRS) depuis 1986 et chargée d’enseignement à l’Inalco (hindouisme) et à l’Institut catholique de Paris (christianisme en Inde).

Au sein de l’EFEO, elle est représentante (de 1994 à 1997), suppléante (1998, 1999) élue des membres aux conseils scientifique et d’administration ; également membre du comité de rédaction du BEFEO depuis 1994.

Elle quitte l’EFEO en nov. 2001, nommée directrice d’études à l’EHESS.

Livres similaires